D'Edmond d'Abingdon à saint Edme : l'invention d'un culte > Mort en odeur de sainteté > Les dernières volontés de l'archevêque > L'inhumation à Pontigny

Les dernières volontés de l'archevêque

Sommaire de l'exposition

L'inhumation à Pontigny avril 1242
1 vue  - L'inhumation à Pontigny (ouvre la visionneuse)

1 vue

Présentation du contenu :

La tradition veut qu'un archevêque soit inhumé dans sa cathédrale. Touché par une maladie subite qui l'emporte en trois jours et ne lui permet pas de retourner en Angleterre, Edmond d'Abingdon n'a pas couché par écrit ses volontés en la matière : être inhumé dans l'abbaye de Pontigny. Cette décision surprenante ayant sans doute soulevé quelques objections, son ancien chancelier, Richard de Wyche, atteste du vœu de l'archevêque.

Attestation par maître Richard de Wyche de l'élection de sépulture d'Edmond d'Abingdon, de l'abbaye de Pontigny (avril 1242), arch. dép. Yonne, 100 J 2-10