Rechercher

Les Archives Départementales

Imprimer cette page

Bailliage et siège présidial d'AuxerreNombre de notices : 198

Personne physique
Famille
Personne morale
Lieu
Bâtiment
Auteur
Recherche plein texte
Dates
Fermer le formulaire de recherche

Sommaire

 

Présentation du fonds

-+
  • Répertoire méthodique détaillé

  • par Céline Cros, assistante principale de conservation du patrimoine ; sous la direction de Pierre-Frédéric Brau, conservateur du patrimoine, directeur des archives de l'Yonne

  • Archives départementales de l'Yonne

  • Auxerre - 2014

  • Instrument de recherche produit au moyen du logiciel Arkhéïa Aide au classement de la société Anaphore sarl, version 6-2.3 du lundi 27 avril 2015. Date de l'export : vendredi 2 octobre 2015 (14:35 h)

Cote(s) : ; 1 B art. 394-633
Date(s) : 1771-1792
Importance matérielle (mètres linéaires) : 0,80
  • Contexte :

  • Nom du producteur

    France. Bailliage et siège présidial (Auxerre)

  • Présentation du producteur

    Le bailliage d'Auxerre est créé par démembrement de celui de Sens en 1371, ses limites correspondant au comté d'Auxerre et aux territoires compris entre la Loire, la Cure et l'Yonne. Devenu siège présidial en 1558, il a été supprimé en 1771 puis rétabli en 1776. Il est l'un des trois bailliages principaux du gouvernement général de Bourgogne qui sont du ressort du parlement de Paris et non de celui de Dijon. À ce bailliage ressortissent les prévôtés royales d'Auxerre, de Coulanges-sur-Yonne, de Mailly, de Montigny-le-Roi, de Saint-Georges et de Vermenton, le marquisat de Saint-Bris, le comté de Courson, les seigneuries de l'évêché, du chapitre de Saint-Étienne, des abbayes de Saint-Germain et Saint-Julien d'Auxerre, de la commanderie d'Auxerre, et de l'abbaye de Reigny, ainsi que les autre justices seigneuriales laïques et ecclésiastiques. En 1638, la création du présidial de Montargis modifie sa circonscription : les justices de Moutiers, Lavau, Bléneau et Villeneuve-les-Genêts en sont distraites.

    En 1789, lors de la convocation des États-généraux, les paroisses suivantes dépendaient du bailliage d'Auxerre : Accolay, Andryes, Annay, Appoigny, Arcy-sur-Cure, Argenou, Arquian, Asnières-sous-Bois, Asquins, Augy, Auxerre, Bailly, Bassou, Bazarnes, Beaumont, Beauvoir, Bessy-sur-Cure, Billy, Bitry, Blannay, Bleigny-le-Carreau, Bois-d'Arcy, Branches, Breugnon, Brosses, Chamoux, Champlemy, Champs-sur-Yonne, Charbuy, Charentenay, Charmoy, Chassy, Chastenay, Chastenay-le-Bas, Châtel-Censoir, Chemilly-sur-Yonne, Chevannes, Chichery, Chitry, Coulangeron, Coulanges-la-Vineuse, Coulanges-sur-Yonne, Courson-les-Carrières, Crain, Cravant, Cuissy-lès-Ouanne, Dampierre-sous-Bouhy, Diges, Dracy, Druyes-les-Belles-Fontaines, Égleny, Épineau-les-Voves, Escamps, Escolives-Sainte-Camille, Étais-la-Sauvin, Festigny, Fleury-la-Vallée, Fontaines, Fontenailles, Fontenay-sous-Fouronnes, Fontenoy, Fouronnes, Givry, Gurgy, Goix, Gy-l'Évêque, Héry, Irancy, Jussy, La Chapelle-Saint-André, La Villotte, Lain, Lainsecq, Lalande, Leugny, Levis, Lindry, Lucy-sur-Cure, Lucy-sur-Yonne, Mailly-la-Ville, Mailly-le-Château, Merry-la-Vallée, Menestreau, Menou, Merry-Sec, Merry-sur-Yonne, Migé, Molesme, Monéteau, Montigny-la-Resle, Montillot, Mouffy, Moulins-sur-Ouanne, Oisy, Ouanne, Oudan, Perigny-la-Rose, Parly, Perreuse, Perrigny, Poilly-sur-Tholon, Pourrain, Précy-sur-Vrin, Prégilbert, Quenne, Rouvray, Sacy, Sainpuits, Saint-Andelain, Saint-Bris-le-Vineux, Saint-Cyr-les-Entrains, Saint-Cyr-les-Colons, Sainte-Colombe-sur-Loing, Sainte-Pallaye, Saint-Georges-sur-Baulche, Saint-Martin-du-Pré, Saint-Martin-sur-Ocre, Saint-Maurice, Saint-Maurice-le-Vieil, Saint-Maurice-Thizouaille, Saint-Moré, Saint-Père, Saints, Saint-Sauveur-en-Puisaye, Sementron, Sery, Sougères-en-Puisaye, Sougères-sur-Sinotte, Taingy, Thury, Toucy, Treigny, Trucy-sur-Yonne, Val-de-Mercy, Vallan, Vaux, Venoy, Vermenton, Vézelay, Villefargeau, Villemer, Villeneuve-Saint-Salve, Vincelles, Vincelottes, Voutenay-sur-Cure.

  • Modalités d'entrée

    1 B 394-399, 601-628 : versements de l'administration judiciaire aux XVIIIe, XIXe et XXe siècles ; 1 B 600 : réintégration du 1er juillet 2014.

  • Conditions d'accès et d'utilisation :

  • Statut juridique

    Archives publiques



Les Autres Sites du Département

Plan Synthétique du Portail Départemental