Rechercher

Les Archives Départementales

Imprimer cette page

Archevêché de SensNombre de notices : 714

Personne physique
Famille
Personne morale
Lieu
Bâtiment
Auteur
Recherche plein texte
Dates
Fermer le formulaire de recherche

Sommaire

 

Présentation du fonds

-+
  • Inventaire sommaire méthodique

  • par Maximilien Quantin, archiviste départemental, 1873 ; documents cartographiques décrits par Jean-Luc Perchiot, technicien, responsable des documents figurés, en 2012 ; complété, revu, rétroconverti au format XML conforme à la DTD-EAD (2002) et indexé par Céline Cros, assistante principale de conservation du patrimoine, responsable des archives anciennes, en 2015 ; sous la direction de Pierre-Frédéric Brau, conservateur en chef du patrimoine, directeur des archives de l'Yonne

  • Archives départementales de l'Yonne

  • Auxerre - 1873, 2012, 2015

  • Instrument de recherche produit au moyen du logiciel Arkhéïa Aide au classement de la société Anaphore sarl, version 7-4.8 du jeudi 3 décembre 2015. Date de l'export : dimanche 20 mars 2016 (18:25 h)

Cote(s) : G 1-2910
Date(s) : 816-XVIIIe siècle
Importance matérielle (mètres linéaires) : 21,40
  • Contexte :

  • Nom du producteur

    Église catholique. Diocèse (Sens, Yonne)

  • Présentation du producteur

    La tradition attribue la fondation du siège archiépiscopal de Sens à saint Savinien, envoyé dans les Gaules par saint Pierre lui-même. Les origines historiques du siège de Sens remontent quant à elles au IVe siècle. Son importance est marquée par le titre de primat des Gaules et de Germanie porté par les archevêques à partir du IXe siècle. Sept évêchés relevaient du siège de Sens à l'époque médiévale : Auxerre, Chartres, Meaux, Nevers, Orléans, Paris et Troyes. Ceux de Paris, Chartres, Meaux et Orléans furent disjoints en 1622 pour former le nouvel archevêché de Paris, érigé à cette date.

    Le diocèse de Sens comptaient cinq archidiaconés (Sens, Gâtinais, Melun, Provins et Étampes), eux-mêmes subdivisés en treize doyennés.

  • Historique de la conservation

    En application d'une décision ministérielle du 27 janvier 1862, les articles G 1-96 étaient conservés à Sens dans un dépôt annexe du dépôt départemental, ce qui explique la double cotation et la necessité d'élaborer un instrument de recherche méthodique. D'autre part, certaines pièces ayant sans doute échapées aux séquestres révolutionnaires étaient encore soit conservées par l'archevêché ou des particuliers. Dans le premier cas, les documents ont réintégré leur fonds d'origine lors de la prise en charge des archives retrouvées chez le chanoine Jacques Leviste, en 2011 ; dans le second cas, elles sont entrées aux archives départementales par voie extraordinaire et classées, en première intention, en série J.

  • Modalités d'entrée

    G 176-562 : séquestres révolutionnaires ; G 1-96 : documents réintégrés au dépôt auxerrois en 1957 ; G 2589, 2591-2593, 2602-2612, 2614, 2616 : réintégrations des documnets retrouvées chez le chanoine Jacques Leviste, en 2011 ; G 2590, 2594-2601 : réintégrations retrouvées dans la sous-série B 3e supplément ; G 2594-2601, 2613, 2615 : réintégrations de documents entrés par voie extraordinaire.

  • Contenu et structure :

  • Présentation du contenu

    Documents concernant l'administration spirituelle et temporelle du diocèse, la juridiction féodale des archevêques et les relations entretenues par eux avec leurs suffragants.

  • Conditions d'accès et d'utilisation :

  • Statut juridique

    Archives publiques

  • Langue

    Documents rédigés en latin et français.



Les Autres Sites du Département

Plan Synthétique du Portail Départemental