Rechercher

Les Archives Départementales

Imprimer cette page

Abbaye Notre-Dame de VauluisantNombre de notices : 332

Personne physique
Famille
Personne morale
Lieu
Bâtiment
Auteur
Recherche plein texte
Dates
Fermer le formulaire de recherche

Sommaire

 

Présentation du fonds

-+
  • Inventaire sommaire analytique

  • par Maximilien Quantin, archiviste départemental, revu, indexé et rétroconverti au format XML conforme à la DTD-EAD (2002) par Céline Cros, assistante principale de conservation du patrimoine, responsable des archives anciennes, en 2014

  • Archives départementales de l'Yonne

  • Auxerre - 1882, 2013

  • Instrument de recherche produit au moyen du logiciel Arkhéïa Aide au classement de la société Anaphore sarl, version 3-12.01 du vendredi 6 juillet 2012. Date de l'export : lundi 20 janvier 2014 (11:20 h) et du logiciel Oxygen XML Editor 12.1

  • Contexte :

  • Nom du producteur

    Abbaye Notre-Dame de Vauluisant (Courgenay, Yonne)

  • Présentation du producteur

    L'abbaye Notre-Dame de Vauluisant est fondée en 1127 sur un site à proximité de l'Alain, appartenant à l'abbaye de Pontigny et abandonné à la nouvelle communauté, issue de Notre-Dame de Preuilly, sur les recommandations de Bernard, abbé de Clairvaux. L'archevêque de Sens bénit tout d'abord les bâtiments conventuels en 1129, puis consacre l'église abbatiale en 1144.

    L'établissement, très prospère aux XIIe et XIIIe s., constitue son temporel grâce aux donations de la noblesse locale et aux revenus générés par l'exploitation du minerai de fer très présent en forêt d'Othe. D'une relative importance, il couvre le nord de l'actuel département de l'Yonne et le sud de celui de Seine-et-Marne ; il s'articule autour de six unités d'exploitation principales (Lailly, Courgenay, Cérilly, Les Loges, Servins et Bernières).

    Ruinée lors de la guerre de Cent ans, l'abbaye est réhabilitée sous l'impulsion de son abbé Antoine de Rigny au début du XVIe s. À nouveau touchée lors des guerres de Religion, elle met en œuvre les revenus de son vaste domaine forestier pour reconstruire à nouveau ses bâtiments conventuels.

    Le domaine est vendu au titre des biens nationaux en 1793 : de nombreux bâtiments sont détruits (ensemble du carré claustral), d'autres (porterie et hôtellerie, chapelle de la Madeleine, grange, logis dit "François Ier", dortoir moderne des moines, ancien moulin, porte Saint-Thomas et cave Saint-Bernard) sont transformés en bâtiments à usage agricole.

  • Modalités d'entrée

    Dévolutions révolutionnaires et réintégrations durant le XIXe s.

  • Conditions d'accès et d'utilisation :

  • Statut juridique

    Archives publiques

  • Modalités de reproduction

    Conformément au règlement de la salle de lecture

  • Sources complémentaires :

  • Informations sur les originaux

    Ce fonds contient des pièces scellées et des plans, pour certains de grande dimension, qui par mesure conservatoire, ont été extraits de leurs liasses d'origine pour être conditionnées séparément ; ces pièces extraites apparaissent matériellement dans cet instrument de recherche sous la mention "pièce extraite".

  • Bibliographie

    Bouvier (Henri), "Histoire de l'abbaye de Vauluisant (Yonne)" dans Annuaire de l'Yonne, 1887, p. 24-144 ;

    Cailleaux (Denis), "Vauluisant", dans Les cisterciens dans l'Yonne, Pontigny : Amis de Pontingy, 1998, p. 103-115.

    Quantin (Maximilien), "Relation de la restauration de l'abbaye de Vauluisant par l'abbé Anthoine Pierre, au XVIe siècle" dans Annuaire de l'Yonne, 1855, p. 203-215 ;

    Huot (François), "Documents pour servir à l'histoire de l'abbaye de Vauluisant", dans Bulletin de la société archéologique de Sens, 1964-1970, n° 8-14 ;

    Millat (Pierre), "L'abbaye de Vauluisant sous la Révolution" dans Bulletin de la société archéologique de Sens, 1971, n° 15, p. 37-38 ;

    Duba (William O.), "The cartulary of Vauluisant. A critical Edition", master's thesis, university of Iowa, 1984 ;

    Saulnier-Pernuit (Lydwine), "Les bâtiments monastiques de Vauluisant" dans Actes du 56e congrès de l'Association bourguignonne des sociétés savantes, Villeneuve-sur-Yonne, 1986, p. 107-125;

    Saulnier-Pernuit (Lydwine), "L'abbaye de Vauluisant", dans Le Sénonais au XVIIIe siècle. Architecture et territoire, Sens : musées de Sens, 1987, p. 143-145 ;

    Sportes (Nicole), "Domaine boisé, droits d'usage et exploitation du fer en forêt d'Othe. L'exemple des abbayes cisterciennes de Pontigny et Vauluisant d'après les cartulaires et données archéologiques" mémoire de maîtrise, Université de Paris-1, 1990 ;

    Rouillard (Joséphine), "L'eau en Champagne du Sud et en Bourgogne du Nord : l'exemple des abbayes cisterciennes de Pontigny et Vauluisant, d'après les cartulaires et prospections archéologiques (XIIe-XIVe siècle)", mémoire de maîtrise, Université de Paris 1, 1991 ;

    Verna (Catherine), "Les mines et les forges des cisterciens en Champagne méridionale et en Bourgogne du Nord. XIIe-XVe siècle", Paris : Association pour l'édition et la diffusion des études historiques, 1995 ;

    Bougard (François), Petitmengin (Pierre), Stirnemann (Patricia), "La bibliothèque de l'Abbaye cistercienne de Vauluisant : histoire et inventaires", Paris : CNRS éditions, 2012.



Les Autres Sites du Département

Plan Synthétique du Portail Départemental