Rechercher

Les Archives Départementales

Imprimer cette page

Abbaye Notre-Dame de PreuillyNombre de notices : 10

Personne physique
Famille
Personne morale
Lieu
Bâtiment
Auteur
Recherche plein texte
Dates
Fermer le formulaire de recherche

Sommaire

 

Présentation du fonds

-+
  • Inventaire sommaire analytique

  • par Maximilien Quantin, archiviste départemental, revu, indexé et rétroconverti au format XML conforme à la DTD-EAD (2002) par Céline Cros, assistante principale de conservation du patrimoine, responsable des archives anciennes, en 2014

  • Archives départementales de l'Yonne

  • Auxerre - 1882, 2014

  • Instrument de recherche encodé à l'aide du logiciel Oxygen XML Editor 12.1

Cote(s) : H 72-73, 670-672
Date(s) : 1157-1788
Importance matérielle (mètres linéaires) : 00,30
  • Contexte :

  • Nom du producteur

    Abbaye Notre-Dame de Preuilly (Égligny, Seine-et-Marne)

  • Présentation du producteur

    Fondée en 1118 par un groupe de moines provenant de l'abbaye de Cîteaux dirigés par Artaud, elle devient la cinquième fille de Cîteaux. La communauté s'établit sur des terres achetées à Holdevin d'Égligny par le comte de Champagne Thibaut le Grand et sa mère, Adèle.

    Grâce à de nombreuses donations, les religieux se constituent un solide temporel s'étendant de Paris à Auxerre, où l'abbaye dispose même de maisons de commerce.

    Rapidement devenue prospère, la communauté envoie ses premiers moines fonder de nouvelles abbaye, dont celle de Vauluisant en 1127, puis Sacré-Port, devenue Barbeau (Seine-et-Marne) en 1129 et enfin La Colombe (Indre) en 1146 .

    Malgré sa relative vitalité économique, une partie des bâtiments conventuels sont proches de la ruine au début du XIVe siècle. Après les ravages des troupes anglaises pendant le XVe siècle, l'abbaye est pillée par les troupes protestantes en 1567, puis par des troupes lorraines en 1652.

    Des travaux de réhabilitation et de réaménagement sont engagés dès le début du XVIIIe siècle : réfection du cloître et de l'aile ouest des bâtiments conventuels entre 1721 et 1736, reconstruction de l'église entre 1707 et 1715.

    La communauté est dissoute le 25 novembre 1790, ses biens sont inventoriés et vendus le 28 avril 1791. Les destructions entreprises dès les débuts de la période révolutionnaire continuent jusqu'1829, date à laquelle les restes de l'abbaye sont rachetés en différents lots pour être protégés.

  • Modalités d'entrée

    Documents vraisemblablement transmis aux administrations départementales de l'Yonne à la Révolution pour assurer la gestion des biens et droits acquis à la République. En application d'une décision ministérielle du 27 janvier 1862, les articles H 72-73 ont été conservés à Sens jusqu'en 1957.

  • Contenu et structure :

  • Présentation du contenu

    Documents concernant le domaine d'Aigremont (Villeblevin, Saint-Agnan).

  • Conditions d'accès et d'utilisation :

  • Statut juridique

    Archives publiques

  • Modalités de reproduction

    Conformément au règlement de la salle de lecture

  • Langue

    Latin, français



Les Autres Sites du Département

Plan Synthétique du Portail Départemental