Rechercher

Les Archives Départementales

Imprimer cette page

Abbaye puis prieuré de la Cour-Notre-DameNombre de notices : 71

Personne physique
Famille
Personne morale
Lieu
Bâtiment
Auteur
Recherche plein texte
Dates
Fermer le formulaire de recherche

Sommaire

 

Présentation du fonds

-+
  • Inventaire sommaire analytique

  • par Maximilien Quantin, archiviste départemental, revu, indexé et rétroconverti au format XML conforme à la DTD-EAD (2002) par Céline Cros, assistante principale de conservation du patrimoine, responsable des archives anciennes, en 2014

  • Archives départementales de l'Yonne

  • Auxerre - 1882, 2013

  • Instrument de recherche produit au moyen du logiciel Arkhéïa Aide au classement de la société Anaphore sarl, version 3-12.01 du vendredi 6 juillet 2012. Date de l'export : jeudi 26 décembre 2013 (15:44 h) et du logiciel Oxygen XML Editor 12.1

Cote(s) : H 787-808
Date(s) : 1191-1773
Importance matérielle (mètres linéaires) : 1,00
  • Contexte :

  • Nom du producteur

    Abbaye La-Cour-Notre-Dame (Michery, Yonne)

  • Présentation du producteur

    La date exacte de la fondation d'une communauté religieuse à la Cour-Notre-Dame est inconnue. Seule une charte de l'archevêque de Sens, Gautier Cornu, en 1225, vient autoriser l'installation d'une abbaye de moniale de l'ordre de Cîteaux sur la paroisse de Villius, au lieu-dit La Cour-Notre-Dame. L'année suivante, les abbés de Cercanceaux et de Pontigny se rendent sur place pour s'assurer que les moniales respectent les principes cisterciens d'organisation et de vie quotidienne.

    En 1227, l'abbaye est unie à la léproserie de Villius, dont la fondation remonte sans doute à la fin du XIIe s. et a dû justifier l'implantation d'une communauté religieuse.

    L'établissement quitte Villius pour s'installer à proximité de l'Oreuse à Michery dès la première moitié du XIIIe s. sans qu'il soit possible d'en connaître avec exactitude ni la date ni les raisons. Son temporel se constitue lentement au gré des donations, tout en semblant se limiter à des biens d'une relative proximité (Montigny-en-Guesdier, Balloy, Montereau, Villius, Trainel, Sens, Michery et Pont-sur-Yonne).

    Malgré les mises en garde du pape, qui rappelle dans un bref de 1268 la nécessité pour la communauté de ne pas dépasser 40 membres (en dehors des lépreux et domestiques), l'abbaye connaît dès son implantation à Michery d'importantes difficultés de subsistance, obligeant les religieux à la mendicité.

    La guerre de Cent Ans et les destructions qui l'ont accompagnée marquent la fin de l'autonomie de l'abbaye. En 1477, elle est transformée en prieuré uni à l'abbaye de Cîteaux et placée sous le contrôle des abbés de Vauluisant et des Escharlis.

    Suite aux importantes destructions perpétrées pendant les périodes de trouble, des réparations aux bâtiments sont entreprises dès 1491. L'église ne peut être reconstruite faute de ressources nécessaires : seul son chœur est conservé pour être transformé en chapelle au début du XVIe s.

    Les bâtiments conventuels subsistant ainsi que ce qui constituait encore le temporel, amodié par Cîteaux, sont vendus au titre des biens nationaux en 1793.

  • Modalités d'entrée

    Dévolutions révolutionnaires et réintégrations durant le XIXe s.

  • Conditions d'accès et d'utilisation :

  • Statut juridique

    Archives publiques

  • Modalités de reproduction

    Conformément au règlement de la salle de lecture

  • Langue

    Latin, français

  • Sources complémentaires :

  • Informations sur les originaux

    Ce fonds contient des pièces scellées et des plans, pour certains de grande dimension, qui par mesure conservatoire, ont été extraits de leurs liasses d'origine pour être conditionnées séparément ; ces pièces extraites apparaissent matériellement dans cet instrument de recherche sous la mention "pièce extraite".

  • Bibliographie

    Mignardot (Andrée), "Histoire d'un village nord-sénonais : Michery", Sens, 1996.

    "La Cour Notre-Dame", dans Annuaire de l'Yonne, 1883, p. 122-127.

    Canivez (Joseph-Marie), "Cour-Notre-Dame-lez-Pont-sur-Yonne", dans dictionnaire d'histoire et de géographie ecclésiastique, tome 13, Paris, 1956, col. 948-949.

    Jordan (William C.), "The cistercian nunnery of La Cour Notre-Dame de Michery" dans revue bénédictine, tome 95, fascicule 3-4, 1985, p. 311-320.

    Borlée (Denise), "La Cour Notre-Dame", dans Les cisterciens dans l'Yonne, Pontigny : Amis de Pontingy, 1998, p. 173-178.

    Hélias-Baron (Marlène), "Les archives des Cisterciennes de Bourgogne (XIIe-XVe siècles)", Bulletin du centre d'études médiévales d'Auxerre, collection CBMA, 2013, [format numérique].



Les Autres Sites du Département

Plan Synthétique du Portail Départemental