Rechercher

Les Archives Départementales

Imprimer cette page

Abbaye Notre-Dame-des-IslesNombre de notices : 61

Personne physique
Famille
Personne morale
Lieu
Bâtiment
Auteur
Recherche plein texte
Dates
Fermer le formulaire de recherche

Sommaire

 

Présentation du fonds

-+
  • Inventaire sommaire analytique

  • par Maximilien Quantin, archiviste départemental, revu, indexé et rétroconverti au format XML conforme à la DTD-EAD (2002) par Céline Cros, assistante principale de conservation du patrimoine, responsable des archives anciennes, en 2014

  • Archives départementales de l'Yonne

  • Auxerre - 1882, 2013

  • Instrument de recherche produit au moyen du logiciel Arkhéïa Aide au classement de la société Anaphore sarl, version 3-12.01 du vendredi 6 juillet 2012. Date de l'export : jeudi 26 décembre 2013 (10:18 h) et du logiciel Oxygen XML Editor 12.1

  • Contexte :

  • Nom du producteur

    Abbaye Notre-Dame-des-Isles (Auxerre)

  • Présentation du producteur

    L'abbaye est fondée en 1219 sur la paroisse Saint-Georges de Celles (commune de Saint-Georges-sur-Baulche), suite à la donation conjointe de l'évêque d'Auxerre, Guillaume de Seignelay, et d'un chanoine de Notre-Dame de la Cité d'Auxerre. Rapidement, des moniales venues de Saint-Antoine-des-Champs, dans le diocèse de Paris, s'installent sur le site. Les donateurs ont la volonté de placer la communauté sous la protection de l'ordre cistercien et dans la juridiction de l'abbé de Pontigny ; la date exacte de son incorporation dans l'ordre reste inconnue.

    Suite à une importante donation de la comtesse d'Auxerre, Mahaut, la communauté quitte son site primitif pour s'installer sur quatre îles, à proximité de l'Yonne, à Orgelaine-sur-Yonne (commune de Monéteau).

    Malgré des donations régulières, les premières difficultés financières apparaissent dès la fin du XIIIe s. ; elles sont amplifiées par les ravages de la guerre de Cent-Ans. En 1399, un projet voit le jour de disperser la communauté et d'en annexer les revenus aux biens de l'abbaye de Pontigny ; il est rapidement abandonné.

    La première moitié du XVIIe siècle marque la réforme définitive de l'établissement. Hélène Boucherat, abbesse de la communauté, sollicite l'aide de l'abbaye du Port-Royal et se place sous la juridiction de l'évêque d'Auxerre. Les religieuses quittent le site d'Orgelaine pour s'installer à Auxerre, paroisse saint-Loup, le 25 août 1636. Le 6 septembre suivant, elles investissent leurs bâtiments définitifs, paroisse Notre-Dame-la-d'Hors ; le transfert est approuvé par le Chapitre général le 15 mai 1637. Après un long conflit entre l'évêque d'Auxerre et l'ordre cistercien pour le contrôle de la communauté, un bref pontifical de 1655 soumet l'abbaye à la juridiction de l'évêque, et place les religieuses dans l'ordre des bernardines.

  • Modalités d'entrée

    Dévolutions révolutionnaires et réintégrations durant le XIXe s.

  • Conditions d'accès et d'utilisation :

  • Statut juridique

    Archives publiques

  • Modalités de reproduction

    Conformément au règlement de la salle de lecture

  • Langue

    Latin, français

  • Sources complémentaires :

  • Bibliographie

    Courtet (René), "L'histoire de l'abbaye des Isles, aciennement des Celles" dans bulletin de la société des sciences historiques et naturelles de l'Yonne, tome 120, 1988, p. 47-69.

    Henneau (Marie-Élisabeth), "Les Isles", dans les cisterciens dans l'Yonne, Pontigny : Amis de Pontingy, 1998, p. 163-171.

    Moreau (Jean), "La ferme des Isles (Auxerre) : historique", dans bulletin de la société des sciences historiques et naturelles de l'Yonne, tome 92, 1937.

    Hélias-Baron (Marlène), "Les archives des cisterciennes de Bourgogne (XIIe-XVe siècles)", Bulletin du centre d'études médiévales d'Auxerre, collection CBMA, 2013, [format numérique].



Les Autres Sites du Département

Plan Synthétique du Portail Départemental